Un legs qui nous parle

Pièce de théâtre

"Un legs qui nous parle" est une pièce imaginée, écrite et montée au sein de l’atelier de théâtre de l’Association Culturelle La Grande Maison de Tlemcen. Ce projet a débuté en novembre 2015 et est encore en marche.

Synopsis :
Quatre gouala parcours les villes d’Algérie pour faire connaître leurs contes. Arrimés à une place publique, une foule se love autour d’eux attirée par le son du bendir. Néanmoins, les gens se dispersent dès qu’ils entament ce pour quoi ils sont venus ; leur poésie. Face à ce désintéressement, une remise en question de leur choix artistique s’amorce. Remise en question qui va être perturbée à plusieurs reprises par différents événements qui surviennent sur cette place publique.

Note d’intention :
Un legs qui nous parle est un voyage dans 60 ans d’écriture de l’auteur Mohamed Dib. En effet, cette place publique sert à la rencontre des personnages de l’œuvre dibienne : Allant de Hamid Serradj à Lily Belle et en passant par Aïni, Hagar, Arfia, Solh et bien d’autres. Mais aussi de Mohamed Dib lui-même ; La pièce faisant une place importante à la vidéo et des passages d’interviews du poète algérien y sont intégrés.
Nos quatre gouala font office d’une matrice facultative tant les passerelles entre les livres de Mohamed Dib sont nombreuses – l’auteur disant lui-même qu’il n’a jamais eu l’impression que d’écrire qu’un seul livre. Mais ces gouala servent surtout à laisser s’exprimer une vision actuelle et personnelle des auteurs de la pièce, sur cette œuvre qui a l’âge de leur parents.
Ces gouala se font aussi écho d’une difficulté que peuvent rencontrer toutes celles et ceux qui œuvrent à préserver notre patrimoine culturelle et à promouvoir l’art.
Langue : Français.
Durée : 55 minutes.

Théâtre de la Grande Maison (C)

Partager cette page via: